Huile de foie de morue : quelle est la quantité recommandée ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Très riche en Oméga-3 ou acides gras polyinsaturée, l’huile de foie de morue est extraite de poissons vivant dans des zones préservées du globe. Parmi ces acides gras figurent l’acide eiconsapentaénoïque (AEP) l’acide docosahéxaénoïque (ADH). Il s’agit de substances utiles qui peuvent être synthétisées par l’organisme humain à partir d’un Oméga-3 végétal, mais en très petite quantité : le rendement est seulement de 8 à 12 %.

L’huile de foie de morue, un produit aux nombreuses vertus

L’AEP et le ADH contenus dans l’huile de foie de morue se présentent comme des moyens naturels imparables pour prévenir l’apparition des maladies cardio-vasculaires. Ils sont également recommandés pour la prise en charge de l’arthrite rhumatoïde et la dépression nerveuse. Contrairement à une certaine idée reçue, l’huile de foie de morue ne se consomme pas sans contrôle. En effet, des doses quotidiennes ont été définies par les spécialistes pour maximiser les bienfaits du produit et éviter les effets secondaires.

Ainsi, pour une personne qui ne présente pas d’affections caractérisées, la quantité d’huile de foie de morue recommandée au quotidien est de 500mg. Diverses possibilités sont à portée de main pour atteindre cette quantité. On peut notamment consommer deux ou trois fois par semaine des poissons gras : saumon, maquereau, sardines, truite, hareng, thon… Pour les personnes malades, la quantité est variable. Il convient dans ce cas de se renseigner auprès d’un spécialiste.

Il est également possible de prendre un supplément d’huile de foie de morue. Ce mode de consommation permet d’éviter les excès de matière grasse contenus dans le poisson. Par ailleurs, l’huile de foie de morue est naturellement riche en vitamine D qui est une vitamine synthétisée par l’action du soleil, ce qui en fait un nutriment rare en hiver. A cela s’ajoutent les éventuelles allergies aux protéines animales. Il est aussi possible de combiner les deux options si l’approvisionnement en poisson n’est pas régulier.

Les précautions à prendre pour éviter un surdosage

Selon les spécialistes, la meilleure façon de consommer l’huile de foie de morue est de manger celle-ci entière et fraîche. Il est peut cependant être difficile d’en trouver sur le marché. Il est aussi à noter que la quantité importante de vitamine A contenue dans ce produit peut provoquez chez des personnes sensibles de la migraine, une fatigue et des douleurs dans les articulations. Là encore, l’avis d’un expert n’est pas superflu.

Chez d’autres personnes, la consommation d’une trop grande quantité d’huile de foie de morue entraîne des renvois ou des petits problèmes intestinaux. Il est à rappeler que la dose de vitamine D est de 500 à 1000 IU pour les enfants, de 1000 à 2000 UI pour les adultes et de 2000 à 4000 UI pour les femmes enceintes ou en sortie de grossesse. L’organisme peut réagir à une surconsommation en vitamine D par des symptômes très divers allant de l’insomnie à l’indigestion.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »